Qui n’a pas entendu parler de cette molécule révolutionnaire qu’est le CBD? Il est primordial avant toute chose de définir ou plutôt redéfinir ce qu’est le CBD. Phénomène devenu populaire ces dernières années, le CBD ou cannabidiol, est une molécule présente dans le cannabis ou appelé également “chanvre” qui reste encore assez équivoque dans les esprits de tous. Nous aurions tendance à l’associer au cannabis, produit illicite et donc illégal. A contrario, ce dernier n’a pas d’effet stupéfiant et n’est pas considéré comme un psychotrope (car il ne contient pas de pourcentage de THC et ne crée donc pas de dépendance).

Quels sont les bienfaits ?

La consommation de CBD a des vertus apaisantes et agit principalement en qualité d’anxiolytique (qui lutte contre l’anxiété, la dépression…) mais pas que. En effet, il permet aussi de réduire les nausées, vomissements (notamment dans le cadre d’une chimiothérapie mais pas seulement), il est bénéfique contre certaines formes de crises d’épilepsie, de la maladie de Parkinson et il peut également réduire les hallucinations pour les patients atteints de schizophrénie. En somme, énormément de maladies et de symptômes peuvent être “soulagés” grâce à cette molécule favorisant le bien-être. En plus de ses vertus apaisantes, il est un grand bouclier anti-stress. De nombreuses études sont en cours afin d’étudier ses bénéfices pour les patients atteints de cancer ou de scléroses en plaques.

Les produits dérivés qui contiennent du CBD

Cette molécule tendance se trouve sous diverses formes: elle peut se présenter sous forme d’huile (constituée d’extrait de CBD de la plante de cannabis), sous forme de gélules (idéales pour les consommateurs qui n’aiment pas le goût ni l’odeur du CBD), de tablettes de chocolat, de boissons (limonade au CBD par exemple), de crèmes (pour le visage ou pour le corps afin de réduire les lésions cutanées et apaiser les douleurs articulaires ou osseuses), de bonbons, de fleurs de CBD, (ou herbes qui peuvent donc être fumées ou consommées grâce à un vaporisateur), de liquides CBD (consommés soit dans les cigarettes électroniques ou vaporisateurs avec des concentrations en CBD qui varient) , de cristaux (inhalés ou présents dans certains aliments), ou même de produits cosmétiques à base de CBD (baumes, sels de bain, masques pour les cheveux…).

Quelques recommandations

En conclusion, même si le CBD achat est légal et totalement approuvé par les autorités, il est nécessaire de prendre en considération quelques éléments primordiaux. Il est important de s’assurer de la qualité des produits consommés en se dirigeant vers des magasins agrées et ne pas s’aventurer sur des sites qui proposent souvent des prix plus attractifs. Les avis de consommateurs sont à prendre au sérieux quant aux effets secondaires et à la naissance très récente de cette molécule. Il faut également veiller au taux de THC présent car celui-ci ne reste pas anodin et est nocif. Ce marché en pleine expansion est attractif au vu des promesses qu’il détient mais doit être surveillé et consommé avec responsabilité